Archives de Catégorie: oui… mais c’est drôle !

Songes d’une nuit…

J’ai retrouvé ce post dans mes brouillons, je ne sais pas pourquoi je ne l’avais pas mis en ligne….

non, pas d’été !

D’abord je ne suis pas Shakespeare (je crois que Ben l’oncle soul l’a chanté ça…)

Ensuite, j’ai mis un « s » à songe moi… (quand on pense que Shakespeare a mis plus d’un an a écrire son truc pour ne parler que d’un seul songe… arfffff !)

Donc, dans mon cas, il s’agit de songes de plusieurs nuits (mais ca sonnait pas terrible en titre) de merde, d’insomnies, d’intense réflexion !

Quand je ne dors pas parfois la nuit, je cogite et je réfléchis ! (si, c’est vrai !)

Mais il m’arrive aussi que mes pensées dérivent vers des trucs totalement sans intérêt, enfin, en tous cas, rien qui ne mérite une nuit blanche !

Ces derniers temps je me suis longuement interrogée sur deux choses qui m’interpellent…

Les slogans publicitaires complètement nuls par exemple ! C’est excessivement enervant ! En ce moment celui qui m’agace le plus c’est celui d’un trèèès célèbre site de rencontre : « si vous n’aimez pas vos imperfections, quelqu’un les aimera pour vous » nan mais sans déconner ! On sait tous parfaitement que les petits défauts du début deviennent très rapidement de gros défauts et que ca finit par clasher à un moment non ? Ce qui est considéré comme « un mignon travers » devient un vice insurmontable dans un couple ! Arrêtez de nous mentir pour tenter de nous vendre des abonnements hors de prix pour un résultat bien médiocre en terme de qualité !

Autre chose , que je considère comme totalement incongru mais qui, si j’en crois ce que j’ai pu lire ici et là sur le net, ne concerne pas que moi, et même loin de là… il y a des phrases, entendues à la télé, que je ne peux pas m’empêcher de dire à voix haute à chaque fois que je les entends, pendant que je les entends… « that’s some bad hat Harry » est la plus ancienne (merci Dr House !) et plus récemment c’est un slogan publicitaire qui me fait cet effet « Bayer, science for a better life ».

Voilà voilà vous savez maintenant à quel point ça ne tourne pas toujours très rond là haut (et je ne vous ai pas encore tout dit…. il y a du lourd !)

« Que la folie d’autrui soit ta sagesse » – Proverbe allemand

Ô drame, Ô désespoir…

2015-12-02 22.57.27

Ô catastrophe capillaire ennemie ! nan mais je vous rassure tout de suite il ne s’agit pas de moi !

Tout a commencé début octobre…

Comme certains le savent mon Mini nain a(vait) les cheveux longs, blonds (presque comme les blés), soyeux, il est (était) tellement beau, on aurait dit un surfeur…

Sauf que… dans sa nouvelle école c’est pas super bien passé… ils sont pas super funs faut croire !

Donc il a subit des représailles, du genre une interdiction d’accès aux toilettes des garçons par des plus grands (il est en CP Mini Nain, il a 6 ans), parce que « c’est les filles qu’ont les ch’veux longs d’abord ! ».

Forcément, quand Mini Nain s’est décidé à me dire ce qui se passait, ça faisait déjà plusieurs jours qu’il prenait bien soin de ne plus boire dans la journée pour ne plus avoir besoin d’aller aux toilettes. Là… je vous assure que si j’avais eu une baguette magique je changeais tous ces petits merdeux en crapauds à pustules ! mais nul besoin de baguette magique me direz-vous… un jour ils auront 15 ans gniark, gniark, gniark ! (vous l’entendez bien le rire de sorcière maléfique là ???).

Bref… sa décision est tombée, il a voulu se faire couper les cheveux !

Direction le 1er coiffeur venu (ouais… 1ère grosse erreur) et là… c’est le drame ! il ressort de là avec un carré ! on aurait dit Mini Naine avec 5 ans de moins  ! On ne risquait pas d’améliorer sa vie sociale avec une coupe pareille, on organisait même carrément un suicide social !

En bonne mère multitâches que je suis, à peine rentrés, je saute sur une paire de ciseaux et je lui refais la coupe à ma façon (2ème grosse erreur !) mais comme je n’ai absolument aucune compétence en coupe aux ciseaux… c’était quand même pas terrible (mais nettement mieux que le carré fillette !).

J’ai fini par l’emmener chez un super méga giga coiffeur (le mien !) qui nous a rattrapé le coup à la perfection (ouais OK, 3 semaines après le massacre !).

Le type (un mec blond aux cheveux longs… CQFD !) m’a littéralement impressionnée ! C’était Edouard aux mains d’argent (hannnnnn… Johnny Deep !), on aurait dit un cowboy qui fait tourner son colt autour de ses doigts avant de le ranger dans son étui, sauf que lui le fait avec ses ciseaux !

Y a pas à dire, on ne voit pas les choses de la même façon quand on regarde que lorsqu’on est devant le miroir !

Voilà… Mini Nain a les cheveux courts (il n’a pas la boule à Z non plus hein !), on met du gel et il ressemble à un rockeur… 

 

 

« Nan mais allô quoi ! T’es une fille et t’as pas d’shampooing ? c’est comme si j’te dis : t’es une fille et t’as pas d’cheveux ! »     –    Nabilla (uhhhhh là j’ai honte quand même !)

 

 

J’entends mieux avec mes lunettes

IMG_20150529_230229_edit

Non je n’ai pas trop bu, je ne perds pas la tête non plus (quoi que ça puisse être discutable ça… mais ce n’est pas l’objet ici !).

J’ai fait ce constat déjà plusieurs fois et je l’affirme, j’entends mieux avec mes lunettes !

Il se passe que je m’endors toujours avec la lumière allumée (une petite lampe de rien du tout mais qui éclaire un minimum) et avec la télé (qui s’éteint toute seule au bout d’un moment donc quand mon réveil sonne,parfois souvent elle est éteinte).

Figurez vous que lorsque j’arrête l’ordinateur, le téléphone ou que je ferme mon bouquin et que je  m’allonge confortablement en essayant de chercher le sommeil, je cherche toujours à écouter ce qui se passe sur le petit écran même si je ferme les yeux… Sauf que si je ne garde pas mes lunettes, j’entends vachement moins bien ! Sans rire hein !

Donc, chaque soir, lorsque je suis avachie dans mon lit en diagonale et que je me fais penser à Moby Dick échoué sur un banc de sable, je finis par m’endormir avec mes lunettes sur le nez, ce qui  finit immanquablement par me réveiller parce que les branches me font mal à l’oreille sur laquelle je dors (ok, je vous le dis, c’est l’oreille gauche qui trinque… ouh là là… je me dévoile !) ou que la monture m’explose le nez (et me laisse des marques hyper sexy pendant des heures, m’obligeant à accentuer la dose de correcteur de teint pour camoufler les détails).

Bref… J’entends mieux avec mes lunettes !

« On naît avec une petite étincelle de folie. Il ne faut pas la perdre  »    –    Robin Williams 
(C’est bon… je l’ai toujours !)

M. Ferrero, il faut qu’on parle !

nutella

Une de mes amies avait eu le même pot de Nutella en récupérant ses courses au drive, je m’étais alors dit que le hasard faisait drôlement bien les choses et que c’était quand même très rigolo.

Quand j’ai rangé mes courses en début de semaine et que j’ai découvert que j’avais le même, je me suis dit que c’était une curieuse coïncidence…

En y réfléchissant, je crie au complot ! 

Je vous accuse, M. Ferrero, de chercher à vous mettre les mères de famille dans la poche ! Et quelle meilleure méthode que de faire en sorte que maman ait envie d’acheter un énorme pot de cette fameuse pâte à tartiner, corrompant du même coup la mère et ses minis !

Mais, M. Ferrero, soyons un peu honnêtes, parlons nous franchement, pas de langue de bois, de discours inutile, de faux-semblants, de sous-entendus ni même de mensonges… si je le mange ce pot de pâte à tartiner… je ne serai plus canon !

Alors bien sûr, M. Ferrero, vous surfez sur la vague de mon addiction, vous profitez de ma faiblesse, vous abusez de la nostalgie que j’ai en repensant à mon enfance (et vous avez bien manœuvré en ne changeant jamais cette étiquette qui me rappellera toujours mes petits-déjeuners de petite fille devant son grand bol de chocolat chaud !), je plaide l’irresponsabilité face à cette agression caractérisée que vous me faites chaque fois que je vois vos publicités, que je vois vos pots dans les rayons des grandes surfaces…

Comment osez vous ?

J’occulte volontairement les autres de vos produits qui font hurler mon pèse-personne de bon matin, qui me coutent une fortune en maquillage qui cache les boutons parce que je ne sais pas être raisonnable et que j’en mange trop, qui agressent les coutures de mes vêtements qui menacent de ne pas résister à long terme…

M. Ferrero, il faut qu’on parle ! sérieusement !

N’arrêtez jamais !

« Je mange le Nutella à la petite cuillère parce que le pain, ça fait grossir »    –    Anonyme

et là… la rechute !

plus de 20 ans que j’avais arrêté le sport, sans patch, sans acupuncture, juste la volonté et paf ! je replonge !

Depuis près de 2 mois je fais donc de nouveau du sport… j’en bave hein, forcément, je fume toujours et le cardio n’est pas mon fort mais je m’accroche ! Corde à sauter (pas cool hein… en fragmenté… 15 minutes !) pompes, abdos… et enfin combats ! yes !

Voilà, il fallait que je vous l’annonce, j’ai de nouveau une licence de sport… une licence de boxe thaï !

J’adore ce sport, j’adore le club où je pratique, l’ambiance y est conviviale, ça me fait un bien fou …

gants

« En sport tout demande de la détermination. Les 3 « D » : Détermination, Disponibilité, Discipline, et la réussite est à portée de main »     –    Philip Roth

han merde !

Bon… comment vous dire ça sans m’attirer les moqueries et les railleries ? Je crois qu’il n’y a pas de solution donc je me lance, je me jette à l’eau, j’avoue, je confesse… j’ai acheté un magazine féminin pour les quinquas !
Je l’ai acheté à cause de la couv’ qui annonçait « faisons nous l’amour comme des bêtes ?  » à droite et « psycho-test : ce que nos chaussures disent de nous » à gauche… voilà… j’étais cernée, bloquée, obligée d’acheter ce magazine ! A ma décharge je ne connaissais pas du tout ce magazine et il m’était impossible de savoir qu’il était destiné aux quinquas (bon, ok… j’aurais du voir l’autre accroche en couv’ : « surmonter les bouffées de chaleur en été  » oupsssss… acte manqué ? ).
En même temps, autant que je les lise maintenant les magazines pour les quinquas, si ça se trouve je n’atteindrais jamais cet âge canonique que sont les 50 ans à mes yeux… vous vous êtes déjà vraiment imaginés à 50 ans vous ? moi non, j’ai le (pré)sentiment que je mourrai avant ça, je n’arrive pas à m’envisager vieille un jour ! Ma santé n’étant pas ce que l’on pourrait qualifier d’excellente (ni même de bonne d’ailleurs…) il est évident que ça incite à plutôt se projeter sur une mort pas trop tardive hein !
Ouais les médecins sont souvent optimistes, mais ils sont payés pour ça nan ? Le toubib il va pas vous démoraliser d’entrée de jeu, le but étant qu’il veut faire de vous un challenge (bon, j’en ai connu un, très brièvement, qui n’en avait rien à foutre de ma santé hein ! ) ! Y en a un qui m’a dit une fois « après tout ça vous serez superbe vu de l’intérieur », ouais ouais ouais sauf que la beauté intérieure si t’as pas les seins refaits ça sert à rien !
Mais revenons en a nos rides et bouffées de chaleur à venir ce fameux test sur ce que disent nos pompes (ben ouais c’est quand même surtout pour ça que je l’ai acheté ce magazine ! )
Le résultat du test est donc très clair me concernant :  » en escarpins, féminine et sexy (j’adore déjà ! ). Les années ne vous ont rien fait céder côté séduction (ouais… la normalement j’ai 50 balais…): votre envie de plaire, vous l’affichez clairement, sans le moindre complexe. Vous optez le plus souvent pour des tenues chics et assez habillées. Vous cultivez une féminité de bon goût (merciiiiii) sans pour autant vous interdire des touches sexy (ben nan c’est clair ! ). Pour vous une femme se doit de respecter certains codes vestimentaires, il y a ce qui se fait et ce qui ne se fait pas. Vous êtes une femme de règles et de principes (uhhhh disons que ces derniers mois les principes euh… j’ai surtout appris qu’il fallait souvent les contourner ! ) ! Votre allure d’executive woman ne doit rien au hasard : vous êtes une battante, parfois même un peu dominatrice (ah ouais ? J’ai hâte de voir ça tiens ! ). Votre vie, vous en avez saisi les rênes depuis bien longtemps et vous la conduisez à votre guise, sans laisser personne se mettre en travers de votre chemin »
Alors, ce qui concerne mon supposé côté Xena la Guerrière me laisse dubitative quand même mais j’ai trouvé le résultat assez drôle ! D’autant que les 3 autres possibilités de résultat ne collaient pas du tout à la personnalité !
Je l’ai donc acheté et lu ! et bien j’ai été très agréablement surprise de le trouver si intéressant et si bien fait !
OMG ! Serais je déjà une quinqua dans un corps de pas encore quadra ? Heeeeelllllppp !!!


« Personne n’est jeune après quarante ans mais on peut être irrésistible à tout âge » – Coco Chanel

Ludwig

Nan nan pas LE Ludwig Van Beethoven, je parle de Ludwig, mon chat !

Il y a des tas de projets que j’aimerais réaliser sur mon félin pénible adoré…

Tout adorable et beau soit-il, il est quand même bardé de défauts et non des moindres… (le 1er qui dit telle maîtresse tel chat… ).

Bref, je voudrais tester :

– l’épilation (il perd ses poils à poignées, et surtout sur mes fringues noires !), car même si un chat sans poils c’est moche ben ça coûte très certainement beaucoup moins cher en brosses adhésives !

– le tranxène (il se paye des coups de speed à 3h ou 4h du mat’, il court partout dans l’appart, saute sur les lits et nous em….. royalement !), donc un chat calme en forme de tabouret me siérait assez je dois dire !

– l’hypnose (pour qu’il soit obéissant !), juste à lui dire un mot clé et il ferait ce que le mot lui insuffle comme consigne,

-l’autarcie (ouais c’est un peu capilotracté ça… j’en conviens !), si seulement il pouvait apprendre à remplir raisonnablement sa gamelle et nettoyer sa litière tout seul,

Mais en vrai, ce chat, le chat de la famille, est un animal hyper sensible (oui, lui aussi…), il se colle à moi et ronronne tant qu’il peut dès qu’il sait, qu’il sent que je ne vais pas bien, que j’ai mal (et pas que physiquement) et que j’ai envie de pleurer. Il fait la même chose avec chacune des personnes partageant son toit (et même si c’est nous qui vivons chez lui et pas l’inverse, ce n’est pas lui qui rembourse le prêt !).

Qui a dit que ce n’est pas le chat le meilleur ami de l’Homme ? et bien, quoi qu’il en soit, Ludwig est le meilleur ami de ma famille !

En plus, il va parfaitement avec mon intérieur ! (superficialité totalement assumée de ma part !)

Ludwig2

 

« Il est difficile d’attraper un chat noir dans une pièce sombre, surtout lorsqu’il n’y est pas »    –    proverbe chinois

 

Les listes

Ah ce que je peux en faire des listes !

Des listes de courses, des listes valises (pour les vacances d’été, d’hiver, les week-end), des listes des choses à faire (avec classement : peut attendre/ urgent / urgentissime / pour hier) , des listes de listes même !

Sauf que… ces listes… je passe mon temps à les perdre ou à les oublier (je parle de la liste des courses là surtout, je l’oublie quasiment tout le temps en partant ! du coup, pour remédier au problème… je fais mes courses au Drive ! ).

Quel intérêt donc ? Je ne sais pas, je les fait, les re-fait, les re-re-fait inlassablement, c’est presque devenu un toc ! (je sens que vous me trouvez bizarre là…).

Alors, quand même, je ne me considère pas comme un cas desespéré puisque je ne plastifie pas mes listes (je connais quelqu’un qui plastifie TOUT ! là, dans son cas c’est pathologique, on peut le dire !), mais peut-être que si je les plastifiais je ne les perdrais pas ? peut-être que si je les plastifiais elles s’imprègneraient dans mon cerveau et ne me serviraient plus ?

Je crois que cette obsession me vient du fait que je suis extrêmement bordélique (et oui ! C’est un fait indéniable…) alors faire ces listes doit me procurer la sensation que je suis capable de m’organiser…

Peut-être aussi que toutes ces listes me rassurent ? en quoi me demanderez vous ? en ma capacité à penser à tout, en ma capacité à tout gérer, à maîtriser, à  ne rien laisser au hasard…

J’ai même une liste des 1000 choses que je veux faire avant de mourir (ça fait près de 10 ans que je l’ai faite, une idée qui tournait sur un forum de jeunes parents que je fréquentais à l’époque…)… bon, je ne me leurre pas, il y a des choses que je ne ferai jamais (trop trouillarde…), mais cette liste m’a beaucoup amusée lorsque je l’ai faite !

Il faut que je me fasse soigner aussi pour ça vous croyez ? (soyons honnêtes, ma psy et moi on a déjà vachement de taf alors bon, si faut en plus commencer à parler de mon addiction aux listes diverses et variées j’ai bien peur qu’elle prenne sa retraite avant qu’on ait fini ma thérapie… elle n’a pas 40 ans !).

 

 

« Aller à un concert –  Repeindre ma chambre en vert – Boire de la vodka –  Aller chez Ikéa – Mettre un décolleté – Louer un meublé –  Et puis tout massacrer »    –    Rose

 

 

Ma cote à l’argus

On parle d’argus pour les voitures plutôt nan ? il s’agit de l’estimation officielle du prix de sa bagnole en fonction de son âge, de sa carrosserie, de sa puissance… ça ne veut pas dire qu’on va la vendre ce prix là mais ça donne au moins une base de négociation !

 
Et bien figurez vous qu’il existe aussi une cote pour l’être humain ! Oui, aujourd’hui tout se vend, se cède, se négocie, se trafique… y compris l’être humain !

Je ne suis pas vraiment sure que ce soit valable hein, j’ai rempli le questionnaire, consciencieusement, honnêtement (oui j’ai dis aussi que je suis brune !) et je vaux pas mal hein !

Je vaux 5 240 600 € ! Oui, vous avez bien lu ! 5 240 600 € !!!

La question étant : si je suis vendue ce prix là… qui touche l’argent ? moi ?

Admettons… c’est bien moi qui perçoit la fortune… qu’est ce que je gagne (à part le fric, l’argent, le flouze, le pez…) et qu’est ce que je perds ? ma liberté (euh… laquelle ?) ? mon libre arbitre ? ma capacité à réfléchir (chouette… des vacances pour ma tête ! ) ?

Bon, OK, on valide tout ça et on continue…

Qui ? Qui va vouloir m’acheter ?

Parce que je suppose qu’en comparaison à une jeune nenette de 20 ans, blonde, sportive (ouais j’ai avoué que je ne fais pas de sport !), qui n’est pas divorcée et qui a un bon salaire… ma supposée « fortune » est ridicule mais elle représente quand même un montant non négligeable…

Si un homme bien (nan parce qu’il faudrait pas non plus que je sois achetée par un pourri hein, un vieux à la limite, mais un mec bien quand même !) a les moyens de payer ce que je suis supposée valoir, qui me dit qu’il ne préfèrera pas mettre un peu plus et se payer la nana toutes options (ouais j’ai aussi avoué mon bonnet B !).

Bref, me voilà bien en peine avec cette information… potentiellement je suis riche, je vaux une fortune mais en réalité ?

Bon, je vous donne le lien, pour ceux et celles qui souhaiteraient connaître leur cote :

Humain à vendre

« Une bonne affaire : acheter toutes les femmes au prix qu’elles valent et les revendre au prix qu’elles s’estiment »    –    Jules Renard

Diantre !

Fichtre !

Bougre !

Foutre ! (je vous encourage vivement, et même plus que ça, à aller voir la définition ancienne de ce mot !)

Bigre !

Ces interjections d’un autre temps sont tout à fait adaptées à mon état d’esprit du moment, j’ai une vie d’un autre temps ! enfin… presque !  parce que, non je n’ai pas relégué mon smartphone et mon ordinateur au placard au profit d’un téléphone à cadran et d’une machine à écrire, ne vous précipitez donc pas pour appeler les hommes en blouse blanche pour me faire interner (OMG, les hommes en blouse blanche : ils sont comme ça aussi chez nous les croque-mort !!! )

Que je vous explique…

– je fais des bouillottes pour aller me coucher tellement j’ai froid en ce moment (et ça me rappelle mon arrière grand-mère qui faisait toujours chauffer une brique qu’elle emballait dans du journal pour réchauffer mon lit quand j’étais petite),

– je regarde plein de films en noir et blanc (évidemment la mort de Georges Lautner fait aussi en sorte que ces vieux films repassent à la télé),

– j’aime les livres anciens, imaginer dans combien de mains ils sont passés avant d’arriver dans les miennes, imaginer comment ils avaient pu être lus, interprétés, comment ils en étaient arrivés à être cédés, vendus (alors que moi je suis incapable de me séparer d’un livre, même si je ne l’ai pas aimé),

– je rêve de porter des bas nylon avec la démarcation qui court tout le long de la jambe, je trouve ça très sexy, (oui je sais on en trouve…),

– j’adore le grésillement qui retentit lorsque j’écoute un disque (nan pas un CD, j’ai dit un disque !) sur la vieille platine qui était à mes parents (et que mon petit petit frère  a récupéré il y a peu, je pense lui demander la garde alternée !)

– je crois que j’aurais vraiment aimé l’époque des bals  dans les villages (nan, j’ai pas dit les buffets campagnards de fin de chasse! j’ai dit les bals ! ),

En fait j’aurais peut-être dû naître à une autre époque, les années 20 tiens, pourquoi pas !

Mon côté « rétro » s’exprime plutôt beaucoup en ce moment, comme si une sorte de nostalgie prenait place dans ma vie, comme si l’avenir me faisait suffisamment peur pour que je me réfugie dans le passé…

Le passé est précieux, pas uniquement le notre, le mien, non, tout le passé ! Il a construit nos racines, il a fait de nous ce que nous sommes aujourd’hui, nos ancêtres ont laissé des empreintes à travers le temps, ne serait ce que génétiquement ! (et la génétique de mon côté s’est manifestée sur mes minis de manière assez insolite : un gène asiatique vieux de plus de 200 ans leur a bridé les yeux en traversant plusieurs générations sans se manifester !).

 

 

« Celui qui oublie ses racines n’atteind jamais sa destination »    – proverbe philippin

 

%d blogueurs aiment cette page :