Archives de Catégorie: Lu !

Saisissant

Voilà le premier mot qui me vient lorsque je pense à ce livre, que je viens de dévorer !

« Les gens heureux lisent et boivent du café » d’Agnès Martin-Lugand.

Je l’ai acheté parce que j’avais lu des critiques, toutes plus positives les unes que les autres, et je me suis laissée tenter (pas comme lorsque le film « Titanic » est sorti quoi… plus on parlait, moins j’avais envie de le voir… et d’ailleurs, je ne l’ai toujours pas vu !).

Alors je ne vais pas faire de grands discours sur ce livre, ça ne servirait à rien…

Il est bouleversant, poignant, bousculant et même chavirant… je l’ai lu d’une traite, sans lever le nez ou presque, malgré un environnement relativement bruyant (pensez donc… j’étais à Woupy avec les Minis !), il m’a même tiré quelques montées de larmes, la description parfois faite des sentiments trouvant écho en mon cœur (mais donc… mon cœur fonctionne encore !).

Il n’aura pas le même impact sur tous ses lecteurs, j’en ai conscience, mais voilà comme je l’ai perçu, et j’en souhaite sincèrement tout autant à chaque personne qui prendra la peine de l’ouvrir et de le découvrir.

« Certains livres se lisent à la cuisine, d’autres au salon. Un vrai bon livre se lit n’importe où. »     –     Thomas Chandler Haliburton

 

livre

han merde !

Bon… comment vous dire ça sans m’attirer les moqueries et les railleries ? Je crois qu’il n’y a pas de solution donc je me lance, je me jette à l’eau, j’avoue, je confesse… j’ai acheté un magazine féminin pour les quinquas !
Je l’ai acheté à cause de la couv’ qui annonçait « faisons nous l’amour comme des bêtes ?  » à droite et « psycho-test : ce que nos chaussures disent de nous » à gauche… voilà… j’étais cernée, bloquée, obligée d’acheter ce magazine ! A ma décharge je ne connaissais pas du tout ce magazine et il m’était impossible de savoir qu’il était destiné aux quinquas (bon, ok… j’aurais du voir l’autre accroche en couv’ : « surmonter les bouffées de chaleur en été  » oupsssss… acte manqué ? ).
En même temps, autant que je les lise maintenant les magazines pour les quinquas, si ça se trouve je n’atteindrais jamais cet âge canonique que sont les 50 ans à mes yeux… vous vous êtes déjà vraiment imaginés à 50 ans vous ? moi non, j’ai le (pré)sentiment que je mourrai avant ça, je n’arrive pas à m’envisager vieille un jour ! Ma santé n’étant pas ce que l’on pourrait qualifier d’excellente (ni même de bonne d’ailleurs…) il est évident que ça incite à plutôt se projeter sur une mort pas trop tardive hein !
Ouais les médecins sont souvent optimistes, mais ils sont payés pour ça nan ? Le toubib il va pas vous démoraliser d’entrée de jeu, le but étant qu’il veut faire de vous un challenge (bon, j’en ai connu un, très brièvement, qui n’en avait rien à foutre de ma santé hein ! ) ! Y en a un qui m’a dit une fois « après tout ça vous serez superbe vu de l’intérieur », ouais ouais ouais sauf que la beauté intérieure si t’as pas les seins refaits ça sert à rien !
Mais revenons en a nos rides et bouffées de chaleur à venir ce fameux test sur ce que disent nos pompes (ben ouais c’est quand même surtout pour ça que je l’ai acheté ce magazine ! )
Le résultat du test est donc très clair me concernant :  » en escarpins, féminine et sexy (j’adore déjà ! ). Les années ne vous ont rien fait céder côté séduction (ouais… la normalement j’ai 50 balais…): votre envie de plaire, vous l’affichez clairement, sans le moindre complexe. Vous optez le plus souvent pour des tenues chics et assez habillées. Vous cultivez une féminité de bon goût (merciiiiii) sans pour autant vous interdire des touches sexy (ben nan c’est clair ! ). Pour vous une femme se doit de respecter certains codes vestimentaires, il y a ce qui se fait et ce qui ne se fait pas. Vous êtes une femme de règles et de principes (uhhhh disons que ces derniers mois les principes euh… j’ai surtout appris qu’il fallait souvent les contourner ! ) ! Votre allure d’executive woman ne doit rien au hasard : vous êtes une battante, parfois même un peu dominatrice (ah ouais ? J’ai hâte de voir ça tiens ! ). Votre vie, vous en avez saisi les rênes depuis bien longtemps et vous la conduisez à votre guise, sans laisser personne se mettre en travers de votre chemin »
Alors, ce qui concerne mon supposé côté Xena la Guerrière me laisse dubitative quand même mais j’ai trouvé le résultat assez drôle ! D’autant que les 3 autres possibilités de résultat ne collaient pas du tout à la personnalité !
Je l’ai donc acheté et lu ! et bien j’ai été très agréablement surprise de le trouver si intéressant et si bien fait !
OMG ! Serais je déjà une quinqua dans un corps de pas encore quadra ? Heeeeelllllppp !!!


« Personne n’est jeune après quarante ans mais on peut être irrésistible à tout âge » – Coco Chanel

Psycho-testologie

Je suis toujours en vacances donc je lis toujours des magazines… c’est un fait !

Les magazines féminins regorgent de psychotests, essentiellement l’été, et le thème tourne systématiquement autour de  : l’amour de notre été (nan parce que faut pas déconner, on va pas non plus se projeter au delà de l’automne hein !) , l’homme de votre vie (siiiii, le meilleur pote du Père Noël !),  ou encore ce que révèle notre style vestimentaire  (non, une fille qui s’habille en noir n’est pas forcément dépressive, il faut le savoir !).

Je vais donc vous livrer le résultat de deux des tests que j’ai fait…

Attention, vous allez tout savoir de mon moi profond, vous allez pouvoir supputer ce qui se dit chez ma psy.

Parce que, oui, ces tests sont absolument infaillibles et reflètent parfaitement et totalement la personnalité de chacune des personnes répondant à toutes ces questions par des ronds, des croix ou tout autre forme qui, associée à une couleur et/ou à un chiffre vont tout nous révéler … Faut déjà avoir un QI minimum pour pouvoir comprendre le mécanisme de comptage des points !

Le premier  : « Etes vous (vraiment) douée pour le bonheur ? » (oui, on l’a déjà dit  : thème récurrent de l’été )

Le résultat, grosso modo, semble indiquer que j’ai le bonheur « interactif »… mouais, je suis d’accord… ça ne veut strictement rien dire ! En lisant le détail, j’ai donc appris que mon bonheur passe par l’autre, que je ne trouve aucun intérêt au bonheur qui n’est pas partagé mais également que j’ai besoin que les autres prennent les devants, fassent le premier pas car j’en suis incapable… Mmmmmhhh (onomatopée qui signifie que je réfléchis…), je serais donc ce qu’il est commun d’appeler une dinde  sans personnalité ! (si, si, là on peut le dire !) .

Le second : « Quelle est votre fashion tribu ? »

Dans celui-ci j’apprends que je suis une fashionista pour qui seules les apparences comptent ou presque et que je ne fais que copier le look des stars que j’adule, telles Victoria Beckham, Kate Moss ou Alexa Chung… Mmmmmhhh … (oui… encore !), je serais donc ce qu’il est commun d’appeler une dinde  sans personnalité ! (si, si, là on peut ENCORE le dire !).

Le troisième test en ma possession étant basé sur des questions concernant l’homme, mais pas n’importe lequel, le mien, enfin… le vôtre, enfin… celui de la nana qui fait le test, et n’étant pas concernée directement ne partageant plus ma vie avec un homme, j’ai pris le parti de me dire que j’allais lire tous les résultats « pour voir ».

Je suis au regret de vous annoncer que certains magazines veulent nous pousser à la rupture mesdames ! Parfaitement ! Quelles que soient les réponses que vous apporterez à ce test, votre homme, votre moitié, l’amour de votre vie (si, y en a qui y croit… et vu ce qu’elles vont lire juste après… autant leur laisser un peu d’espoir !) vous décevra ! Il sera tour à tour manipulateur, imbu de sa personne, un grand enfant ou pire encore : parfait  ! Ce qui vous classe, mesdames, dans la catégorie des nanas qui souffrent d’un complexe d’infériorité !

Pourquoi tant de haine ? Pour pouvoir nous vendre les magazines de l’automne qui auront pour titres possibles : « la rupture n’est pas une fatalité : comment s’en remettre », « Quand votre amour d’été ne donne plus signe de vie : changez d’homme ! », « Les vacances sont finies, vous avez retrouvé votre cerveau et vous vous rendez compte que votre mec n’est pas le bon : quittez le en douceur »… Bref, on peut en trouver des quantités comme ça, je suis sûre que vous avez saisi le principe !

« La psychologie c’est l’art de faire croire aux autres que nous les comprenons »   –   Benoît Gagnon

Sous le sabot d’un cheval

Et oui, les vacances sont (enfin) là ! Et comme toute vraie fille en vacances qui compte bien profiter d’un peu de temps libre pour buller se cultiver, j’ai acheté de quoi lire !

Non, je ne tenterai pas de lire pour la énième fois « A la recherche du temps perdu »,

Non, je n’ai pas prévu de lire non plus un essai philosophique,

Non, je ne compte pas commencer à me passionner pour les livres historiques,

Non, je ne vais pas non plus me mettre à la géopolitique.

Donc, j’ai acheté des magazines !

Oui, des magazines de filles… (ben quoi ? y a des articles, c’est écrit sur des feuilles… donc ça se lit !).

LE thème de l’été  : le bonheur !

Chaque magazine y va de sa digression  mais essentiellement il s’agit de notre propre bonheur, de la façon dont on peut l’atteindre et de la manière dont on peut le garder !

Sauf que… le bonheur, ça ne se trouve pas sous le sabot d’un cheval, ni au rayon « vie heureuse » du supermarché du coin, encore moins sous une armoire, éventuellement, on pourrait envisager (enfin, JE pourrais envisager) de le trouver lors d’une bonne journée shopping pendant laquelle je pourrais disposer d’une carte bleue sans plafond, qui me permette de dévaliser tous les magasins de chaussures et des fringues haut de gamme et … OK, je m’égare !

Il semble donc qu’il faille essentiellement s’auto-psychanalyser, se convaincre qu’on peut le faire et se forcer à aller parfois contre sa nature première. Pour vivre heureux il faut donc le vouloir ? arffff… effectivement c’est évident et facile ! pourquoi n’y ai-je pas pensé plus tôt !

Alors… soyons honnêtes, si c’était si simple on ne nous bassinerait pas tous les étés avec ce thème récurrent (comme celui des régimes tous les printemps quoi… c’est cyclique !) puisque chaque être humain sur cette terre chaque fille qui lit des magazines de fille aurait LA recette miracle pour être heureuse et connaîtrait le bonheur ! ce qui induirait une baisse certaine des ventes de magazines, entraînant irrémédiablement des pertes d’emplois et ruinerait une partie de l’économie (oui, nous, les filles, pouvons ruiner l’économie du pays, parfaitement !).

Cette chaîne d’arguments démontre bien qu’on nous prend pour des quiches !

Malgré tout… on a toutes envie d’y croire, vous aussi messieurs qui lisez nos magazines en cachette… donc on continue à les lire… et grâce à nous l’économie du pays n’est pas plus mauvaise qu’elle n’est déjà !

 

« Mon bonheur ayant décidé de jouer à cache-cache, si vous le trouvez avant moi merci de le déposer dans ma boîte aux lettres ! « 

Vanity Fair

Bien sûr, j’ai acheté le PREMIER numéro de ce grand magazine qui fête ses 100 ans aux Etats-Unis et qui débarque tout juste en France !

Bien sûr, je suis d’ores et déjà abonnée à ce magazine dont je suis  complètement accroc !

Bien sûr, j’ai adoré les articles « mode » !

Bien sûr, j’ai adoré les infos utiles !

Bien sûr, j’ai adoré les infos futiles !

Bien sûr, j’ai adoré les articles de fonds (oui il y en a, un magazine de filles n’est pas nécessairement un magazine pour écervelées !)

Bien sûr, j’ai adoré l’humour qui en ressort !

Bien sûr, j’ai adoré les photos des pubs Hermès, Ralph Lauren, Dolce & Gabbana, Chanel, Armani, Vuitton, Sandro etc… (sincèrement… on voit la différence avec les enseignes dans lesquelles j’ai des cartes de fidélité hein… y a pas à dire… y a photo et … photo !)

Non je ne vous en dirai pas beaucoup plus pour vous donner envie de l’acheter !

Bref… vous l’aurez compris, je viens de trouver un nouveau magazine que je vais chaque mois attendre impatiemment !

Bonne découverte à tous ceux qui se laisseront tenter… pour les autres, auto magazine doit toujours être en vente !

Une question de priorités

Le mâle du forum où je passe le plus clair de mon temps libre un peu de temps de temps en temps (ben j’ai une vraie vie hein…), nous a un jour raconté une histoire de balles de golf, de billes, de sable…

Cette histoire m’a marquée.

Cette histoire m’a fait réfléchir.

Cette histoire m’a fait  remettre en question mon sens des priorités.

Pourtant, il m’arrive de ne plus penser à cette histoire, de la reléguer au second plan, de m’égarer à nouveau pour des détails, des choses insignifiantes…

Curieusement, à chaque fois, au détour d’un message sur notre espace d’amitié, quelque chose vient me le rappeler, un mot, une expression, une réaction solidaire, voire même cette histoire qui y est de nouveau racontée…

 

Il était une fois un professeur de philosophie qui, devant sa classe, prit un grand bocal vide et sans dire un mot, commença à le remplir de balles de golf.

Ensuite, il demanda à ses élèves si le pot était plein. Les étudiants étaient d’accord pour dire que OUI.
Puis le professeur prit une boîte pleine de billes et la versa dans le bocal. Les billes comblèrent les espaces vides entre les balles de golf. Le professeur redemanda aux étudiants si le pot était plein. Ils dirent à nouveau OUI.

Le professeur pris ensuite un sachet rempli de sable et le versa dans le bocal. Le sable remplit tous les espaces vides et le professeur demanda à nouveau si le pot était plein. Les étudiants répondirent unanimement OUI.

Le professeur ajouta alors deux tasses de café dans le contenu du bocal et  le café combla les espaces entre les grains de sable. Les étudiants se mirent alors à rire.

Une fois le calme revenu,le professeur dit : « Je veux que vous réalisiez que le bocal représente la vie. Les balles de golf sont les choses importantes comme la famille, les enfants, la santé, tout ce qui vous passionne. Nos vies seraient quand même pleines si on perdait tout le reste et qu’il ne nous restait qu’elles.

Les billes sont les autres choses qui comptent, comme le travail, la maison, la voiture, etc.

Le sable représente tout le reste, les petites choses de la vie.

Si on avait versé le sable en premier, il n’y aurait eu de place pour rien d’autre, ni les billes, ni les balles de golf…

C’est la même chose dans la vie.  Si nous dépensons toute notre énergie et tout notre temps pour les petites choses, nous n’aurons jamais de place pour les choses vraiment importantes.

Préoccupons-nous des balles de golf en premier lieu, des choses qui importent vraiment pour nous.

Établissons des priorités, le reste n’est que du sable… »
Un des étudiants leva alors la main et demanda ce que représente le café… Le professeur sourit et dit : C’est bien que tu poses cette question. C’était juste pour vous démontrer que même si vos vies peuvent paraître bien remplies, il y aura toujours de la place pour une tasse de café avec un ami.

A méditer… sérieusement !

 

La Panthère Rose en voyage – chapitre 1

Oui parfois je prends le train ! Souvent ma destination est la Capitale ! (bon là, ça fait un peu plus Bécassine que Panthère Rose, c’est vrai !)

Et comme à chaque fois que j’emprunte ce mode de transport dans lequel on est confortablement installé, où la climatisation est toujours parfaitement réglée, où l’on dispose d’un espace vital absolument suffisant (ah nan merde, je voyage en 2nde moi c’est vrai…), j’achète des magazines typiquement féminins.

On y apprend des tas de choses absolument inutiles essentielles !

Saviez-vous qu’un homme, lorsqu’il sait qu’il va faire l’amour le soir, a les poils du visage qui poussent plus vite dans la journée? ouais… sérieux !

Saviez-vous qu’une femme qui manque de testostérone a une libido en berne? ouais… sauf que la testostérone ça fait pousser les poils et que je paye assez cher pour m’en débarrasser !*

Saviez-vous que, lorsqu’elle en a le temps, Eva Herzigova lit des livres de cuisine ? ouais… en vrai on s’en fou ! et en plus comme elle est belle on la déteste !

Saviez vous que pour faire une purée de panais onctueuse il suffit de faire cuire à feu doux pendant 10 minutes 250 g de panais pelés (ben oui, c’est mieux !) et coupés en dés dans 25 cl de lait, de mixer le tout à chaud avec 25 g de chocolat blanc ? ouais… je trouve ça curieux aussi le chocolat blanc mais pourquoi pas !

Saviez-vous qu’il y a une rubrique écrite par Dr Kpote dans le magazine Causette ? ouais… même qu’il est hyper sérieux !

Saviez-vous que le toubib qui a mis au point la pilule abortive travaille à la recherche d’un remède pour guérir Alzheimer ? ouais… on dit merci au Pr Etienne-Emile BAULIEU !

Saviez-vous que monter les marches d’escalier 1 par 1 brûle 302 kcal contre seulement 260 kcal si on les monte 2 par 2 ? ouais… ma cellulite va pâtir de cette info !

Saviez-vous que pour raffermir et remonter les fesses il faut monter les marches 2 par 2 (voire plus si on en est capable est-il précisé) en posant le pied à plat et en poussant sur le talon ? ouais…mais on brûle moins de calories qu’en les montant 1 par 1, cruel dilemme !

Saviez-vous qu’Eric Besson (NDLR : ancien ministre de l’Agriculture puis de l’Industrie) est officellement divorcé de Yasmine qu’il avait épousé en 2010 ? ouais… Beigbeder l’a écrit hein : « l’amour dure 3 ans » !

*Note pour les mecs qui lisent ce blog (si je sais qu’il y en a ! ) : les poilues ne sont pas obligatoirement toutes nymphos ! A bon entendeur…

sources : Be, Biba, Causette, Femme actuelle, Elle

%d blogueurs aiment cette page :