Archives de Catégorie: entendu !

Ah les vacances !!!!!!

Et oui aujourd’hui c’etait départ pour le sud (ben ouais je suis bretonne alors je suis comme les tournesols de ma robe je cherche le soleil…)

Ce que je déteste dans les départs en vacances ? Alors alors…. pas facile de prioriser alors je vois le pose la et basta : préparer les valises, vérifier les valises des zados (« mais nan j’te dis pas la peine j’ai pensé à TOUT! »), les bouchons, les blaireaux qui conduisent ben…. comme des blaireaux ! Devoir présenter mon pass sanitaire dès que je vais me chercher 1 café à la cafetière (nan ceux des distributeurs j’aime pas….) et j’en oublie ….

Ce que j’aime dans les départs en vacances ? Quand tu montes enfin dans la bagnole après avoir du secouer les zados qui ont toujours besoin de retourner chercher un truc oublié (pas leurs écrans hein, rien d’essentiel…. leurs sous-vêtements ou leurs brosse à dents….), je me délecte des pauses sur les aire d’autoroute blindées… et oui finalement c’est amusant d’observer les gens, entre les claquettes/chaussettes, les casquettes de travers (pas sur les zados en fait…), les ceintures bananes (ça se vend encore ça ? ????), les zados en doudoune alors qu’il fait 35°, écouter certaines conversations qui sont justes…. désopilantes, voir les parents déjà énervés pas leurs nains qui pleurent parce qu’ils ont soif, faim, envie de faire pipi, de vomir et d’entendre les « quand est ce qu’on arriiiiiiiive??? » chez les autres hein… les miens ils savent lire sur le GPS…. et ils sont prévenus que je peux les abandonner sur une aire si je veux et en prendre d’autres à la place (on est bien d’accord que ce qui compte c’est le nombre non ????)

Alors voilà… 15 jours de farniente m’attendent…. on se retrouve très vite !

Allez,bisous !

  » Être en vacances c’est n’avoir rien à faire, et toute la journée pour le faire  »    – Robert Orben

Jacques a dit…

JacquesBrel-clope

Quand il est décédé j’avais un peu plus de 2 ans (je vais généreusement vous épargner les calculs et l’envie irrépressible d’aller vérifier sa date de décès sur votre moteur de recherche préféré.. je vais avoir 39 ans dans quelques semaines !… maintenant que votre curiosité est satisfaite vous pouvez reprendre le cours de votre lecture…) et pourtant j’ai l’impression d’avoir grandi à ses côtés… et oui, ma maman l’écoutait ! Petite je connaissais l’essentiel de son répertoire, ses chansons les plus connues. Aujourd’hui je crois pouvoir dire que je les connais à peu près toutes…

Passée la période pendant laquelle j’écoutais les radios qui diffusaient les chansons de mon âge, les chansons du top 50, les chansons les plus diffusées, je suis revenue à lui, entre autre (j’ai aussi fait un retour sur Piaf, Brassens, Barbara…).

Pourquoi ? comment ?

Par nostalgie de l’enfance ? peut-être…

Par l’envie de me distinguer des mes comparses ? peut-être…

Toujours est-il que je l’ai re-découvert, sur le tard, avec passion et bonheur !

Oui, je suis une grande admiratrice du Grand Jacques Brel… cet artiste accompli, cet homme dont la foi en la nature humaine m’a toujours épatée, ce poète au grand coeur, cet écorché de la vie qui a su pourtant la maîtriser…

Ses textes sont emprunts d’une douleur palpable, d’un amour inconditionnel, d’une nostalgie intemporelle… Ses chansons sont des déclaration d’amour, toutes, chacune à sa façon…

« Il faudrait arriver à n’avoir que des tentations relativement nobles. Et, à ce moment là, il est urgent d’y succomber. Même si c’est dangereux, même si c’est impossible. Surtout si c’est impossible »    –    Jacques Brel

Purée

Ces jours ci je n’écoute quasiment que la section « purée » de mon MP3 (pour les personnes qui ne comprendraient pas… tout est expliqué ).

Alors non, cela ne veut pas dire que je fais une dépression, non cela ne veut pas dire que je passe ma journée en pyjama, pas douchée, pas maquillée (en fait je ne devrais pas me maquiller dans ces moments là… enfin pas trop parce que le maquillage a beau être waterproof j’ai vite fait de ressembler à Michaël Jackson dans « Thriller »), recroquevillée sous ma couette à penser à tout ce qui ne va pas !

Non, tout est dans la mesure… donc à certains moments de la journée, je visse mon MP3 dans mes oreilles et je m’autorise à me morfondre… les larmes ne coulent pas toujours mais de temps en temps, en fonction de la chanson… ça arrive !

Pour moi il s’agit d’une transition, ça m’aide à me reprendre et à aller de l’avant après ces moments là, toujours vouloir avoir l’air forte ne donne rien de bon dans mon cas donc autant m’autoriser quelques moments choisis pour faiblir, cela évite de craquer n’importe quand (et surtout devant n’importe qui !).

Tout ça pour dire que je viens de découvrir une chanteuse qui a une voix époustouflante, des textes qui me font, certes, pleurer pour la plupart mais beaux… c’est un genre que j’aime beaucoup !

Donc je voulais partager ça avec vous, ce groupe n’est pas encore très connu (mais ça ne saurait tarder…), il s’agit de Mademoiselle Lynn

Sous le lien la page Facebook, à écouter sans modération sur Amazon, Deezer ou n’importe ou ailleurs !

La chanteuse a une voix divine, l’auteur compositeur a un talent fou pour parler à mon cœur (si ça se trouve l’homme de ma vie c’est lui… arffff… pourvu qu’il y ai un second au classement sinon je finirais vieille divorcée célibataire !)… bref… inutile d’en dire plus, arrêtez de lire et allez écouter !

Mais quand même « parce qu’on ne sait jamais »  : « Panthère Rose cherche homme sensible, disponible, ayant envie d’aimer, un tant soi peu romantique et capable d’exprimer ses sentiments – Brett si vous êtes dispo – me contacter de toute urgence ! »

%d blogueurs aiment cette page :