Archives Mensuelles: août 2019

On nous mentirait donc ?

Je veux parler de Pôle Emploi…

J’appréhendais tellement un peu après mon inscription, je ne savais pas à quelle sauce je serai dévorée mangée par cette administration dont on entend quand même que du mal un peu de mal.

Mon premier contact a été téléphonique, un matin à 8h30 (quoi ???? Une employée de Pôle Emploi qui est déjà au boulot et qui s’occupe de mon dossier ???? On nous mentirait donc ????) Une dame très sympathique m’explique que mon employeur a mal rempli la feuille d’attestation ( hein ? Quoi ? Eux ? Arffff toutes les personnes que je connais qui ont quitté cette boite ont rencontré le même soucis…. mauvaise volonté ?) et que, par conséquent, elle est désolée de devoir me demander de lui faire parvenir tous mes bulletins de salaire depuis janvier 2017.

Le deuxième contact se passa à l’agence à laquelle je suis rattachée. J’explique un peu au gentil monsieur qui me reçoit ce par quoi je suis passée, ce à quoi j’aspire… il m’écoute patiemment et me confirme que mon projet lui semble viable et donc il m’envoie en stage d’observation pour valider le changement de métier (ah mais y a des gens qui prennent le temps de t’écouter chez Pôle emploi ? On nous mentirait donc ?)

Troisième contact, à l’agence de nouveau, pour faire le point suite au stage d’observation.

Je ne suis pas très à l’aise au début, la dame me pose beaucoup de questions, j’ai clairement la trouille un peu peur qu’elle ne valide pas mon projet… mais en fait elle cherchait juste a s’assurer que je savais ou je voulais aller et que j’avais déjà réfléchi à énormément de choses.

En fait, elle voulait surtout m’éviter de partir bille en-tête vers un projet qui ne serait pas pour moi, (surtout qu’après ce que j’ai subi vécu avec mon ancien employeur, tout échappatoire aurait été valable !), la déco étant quand même très à la mode, elle se demandait sûrement si je comptais me prendre pour Valérie Damidot ou Stéphane Plazza ou si je gardais bien les pieds sur terre concernant la réalité de ce métier. (Quoi ? Une conseillère Pole Emploi qui s’inquiète que les chômeurs ne foncent pas droit dans le mur ? On nous mentirait donc ?)

Bref… tout ça pour vous dire que mon appréhension était infondée, j’ai eu la chance (je sais, je sais, la chance n’existe pas) de croiser sur ma route des personnes bienveillantes, qui ont pris soin de moi et m’aident à monter mon projet, alors la moindre des choses est de les remercier.

Je me doute que les expériences Pôle Emploi ne sont pas toujours aussi positives pour tout le monde d’après tout ce qu’on entend dire….

Mais j’ai voulu quand même dire MA vérité parce que les agents dont j’ai croisé la route (et ils ne sont sûrement pas les seuls au sein de cette institution) sont des humanistes, très professionnels et engagés, et ça, ça mérite d’être dit !

Merci à eux, du fonds du cœur…

« Qui n’est jamais tombé n’a pas une juste idée de l’effort à faire pour se tenir debout » – Multatuli

%d blogueurs aiment cette page :