Archives Mensuelles: juin 2014

Escapade parisienne

J’ai passé 23h34 à Paris, pas en région parisienne hein, à Paris !
Ex’ et moi sommes arrivés à 11h33 sur le quai de la gare Montparnasse et le périple à commencé…
D’abord rejoindre l’hôtel pour y déposer nos affaires, non que nous soyons hyper chargés mais toujours trop pour trimballer tout ça avec nous !
Donc métro, ligne 12, arrêt à Pigale. On passe devant La Cigale. Incroyable, il y a déjà des gens installés devant l’entrée pour être sûrs d’être les 1ers à franchir les portes dès leur ouverture, le concert commence à 20h… des fans ? sans nul doute !
Quelques mètres à peine plus tard, l’hôtel ! On récupère les clés, on monte, on s’allège un maximum, il fait déjà chaud et retour dans le métro.
Ligne 2 cette fois, arrêt au Père Lachaise ! (ben oui, on ne se refait pas, croque-mort un jour, croque-mort toujours !). Depuis le temps qu’on n’y est pas allés…
On hésite… manger sur le pouce, vite fait, un sandwich, ou s’installer en terrasse et prendre notre temps ? Le concert n’étant qu’a 20h et le temps parfaitement clément, ça sera la terrasse !
A la table voisine de la nôtre se trouve un couple, je leur demande le sel… s’ensuit une conversation de plus d’1 heure ! des gens passionnant, drôles, je ne vois pas le temps passer ! (ce qui a d’ailleurs passablement agacé notre serveur, probablement très pressé de nous voir engloutir notre plat pour pouvoir installer d’autres personnes à nos places il est venu 3 fois en 10 minutes nous demander si on avait fini ! ).
Après ce repas convivial et agréable, nous voici au Père Lachaise. Cimetière tant connu que mystérieux, tant sublime qu’abandonné par endroits, tant immense qu’intime.
Nous déambulons, nous allons et venons, nous découvrons, au milieu des autres touristes qui, comme nous, sont à l’affût des tombes des personnes les plus connues !
IMG_20140606_154121
Après 3h de pérégrinations nous décidons d’aller quand même prendre une douche et de nous préparer pour le concert, retour à l’hôtel !
Un p’tit apéro avec nos amis plus tard nous entrons dans la salle de concert…
Magnifique, grandiose, émotionnellement incroyable, j’en ai pris plein le coeur (et les oreilles aussi ! ), Bertrand Cantat à été généreux, passionné , ému aussi je crois de retrouver son public, le même « qu’avant ».
Quant à ses musiciens, ils sont très impliqués, ce nouveau groupe m’a l’air très « affectif », on sent un lien spécial entre eux. Alors OK, Detroit n’est pas Noir Dez’ mais Bertrand Cantat fait les choses avec toujours autant de coeur et c’est probablement ça qui fait que je suis convaincue d’avoir assisté au concert de ma vie !
Je n’ai jamais ressenti un truc pareil (ouais, les mots me manquent, c’est dire…) pendant un concert !
IMG_20140606_205939
Detroit
IMG_20140606_214058
Être à Montmartre rendait incontournable un p’tit tour au Sacré-Coeur (accompagnée de quelques acouphènes, mais même ces derniers étaient très agréables après un moment pareil ! ).

IMG_20140606_231818
Dans le train du retour je me suis surprise à penser que je me verrais bien vivre à Paris…

« Le grand avantage des provinciaux c’est qu’après avoir admiré Paris, ils peuvent le quitter » – Henri Rochefort

%d blogueurs aiment cette page :