Archives Mensuelles: septembre 2013

Once upon a time

Tous les contes de fées commencent par « il était une fois… » et se terminent invariablement par « ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants »…

Bon, soyons un chouillat honnêtes …c’est une vaste arnaque ancestrale nan ?

Pendant toute notre tendre enfance on nous raconte ces contes en nous faisant croire que le Prince Charmant est toujours beau, riche, qu’il est fou amoureux, qu’il est le mari parfait etc… mais en vrai,  il lui laisse quand même toutes les corvées à sa princesse, il lui fait une ribambelle de mômes juste pour pouvoir la cloîtrer bien au chaud à la maison et pouvoir aller s’éclater avec ses potes de boisson, se trouver des nanas d’un soir et n’avoir qu’à parler d’une terrible bataille contre un dragon dans une grotte pour justifier son absence dans le lit conjugal certaines nuits !

A notre époque il se marrerait moins le Prince Charmant ! parce qu’avec les portables, les baby sitter et la pilule ça serait un tantinet plus compliqué de bloquer la princesse au château avec tous les mouflets ! Quant à ses élucubrations sur le terrassement des dragons… il pourrait toujours les faire puisqu’il pourrait tout à fait jouer à « Dungeon keeper » depuis sa tablette numérique ou son smartphone !

Alors, qu’on nous ait raconté toutes ces belles histoires en nous faisant croire, à nous les filles que le Prince Charmant existe et qu’un jour on le rencontrerait inévitablement et que l’amour nous arriverait instantanément pour toujours; et à vous messieurs, que vous rencontreriez forcément une belle princesse qui passe ses journées à faire le ménage et à chanter… ça a quand même induit quelques désillusions chez pas mal de monde !

Le métier de psy a du commencer à cause des contes de fées et des névroses qu’ils ont entraînées chez certaines personnes quand elles ont constaté que leur vie était totalement différente, qu’avoir envie de faire le ménage en chantant est tout simplement impossible et que parler aux animaux relève de la psychiatrie (enfin…. moi je déteste faire le ménage alors pas question de chanter et valser avec mon balai ou mon plumeau et encore moins de demander à un écureuil de faire la vaisselle hein !).

Mais, rien n’est perdu ! le progrès est en marche ! pour preuve les contes de fées récents tels Raiponce avec le Prince qui est en fait un bad boy, brigand, voleur,qui n’a rien de parfait à part son physique ou encore Shrek qui tombe amoureux d’une princesse verte et ogresse et qui est lui même un ogre sans classe et sans retenue…

Bon allez… je vous le dit… le Prince Charmant est un crétin et la Princesse est une pauvre dinde !

 

Voici le conte de fées le plus court et qui ne m’a jamais été raconté lorsque j’étais petite:

Il était une fois une jeune fille qui demanda à un garçon s’il voulait se marier avec elle….Le garçon lui répondit ‘Non!’.

Dès lors la jeune fille vécut toujours heureuse, sans cuisiner, ni laver, ni repasser pour personne, en sortant avec ses amies, s’envoyant en l’air, en travaillant et dépensant tout son argent comme elle le désirait…

The End !

I have a dream

That one Day… tout le monde (enfin, j’espère…) connaît ce début de phrase, tout le monde connaît le message d’espoir que Martin Luther King tentait de délivrer le jour où il l’a prononcé… il y a 50 ans (et 1 semaine… j’ai un tantinet raté la date anniversaire parce que vraiment, je tenais à le faire le 28 août cet article ! Bon, en même temps, on n’est pas à 7 jours près après 50 ans ! )

Moi aussi j’ai un rêve, bon ok… plusieurs !

I have a dream that one day… mon salaire me permettra de ne pas devoir me restreindre dans mes achats modesques (on a les rêves futiles qu’on peut !),

I have a dream that one day… j’aurai même plus besoin d’avoir un boulot parce que je serai très très très riche et que je n’aurais plus de questions à me poser sur l’état de mon compte en banque (non je ne suis pas obsédée par l’argent !)

I have a dream that one day… je decrocherai la couronne de la fille la plus heureuse sur terre, celle à qui tout réussi, celle qui ne connait même plus le sens du mot « échec », celle que tout le monde envie (à tout bien y réfléchir c’est un coup à se faire descendre d’une balle dans la tête ça nan ?)

I have a dream that one day… je rencontrerai le prince charmant, l’homme parfait, qui sera fou amoureux de moi (et que ça sera réciproque bien évidemment !) et qui sera prêt à tout pour me satisfaire (dans tous les sens du terme bien entendu !)

I have a dream that one day… je me réveillerai un matin et que je n’aurai plus peur de rien, plus d’angoisses, plus de stress, plus de craintes, plus de névroses (oui je crois toujours aux contes de fées qui commencent par « once upon a time… » !)

I have a dream that one day… bon, vous l’aurez compris… je rêve d’être heureuse quoi !

 

 

« le futur appartient à ceux qui croient à la beauté de leurs rêves  »    –    Eleanor Roosevelt

%d blogueurs aiment cette page :